RAPPORT ANNUEL 2014-2015

Human Harvest : levant le voile sur un fléau encore méconnu sur la planète.

Programme de diversité linguistique

Le Programme de diversité linguistique vise à soutenir des productions indépendantes dans des langues reflétant la diversité de la société canadienne en finançant des projets dans d’autres langues que l’anglais, le français ou les langues autochtones. Comme ce programme fait partie du Volet convergent du Fonds des médias du Canada (FMC), les projets financés doivent comprendre un contenu qui sera produit en vue d’être distribué sur au moins deux plateformes, dont la télévision et les médias numériques. Les fonds sont octroyés selon un processus sélectif à l’aide d’une grille d’évaluation.

En 2014-2015, au titre du Programme de diversité linguistique, le FMC a versé 2,5 millions de dollars à 10 projets convergents en espagnol, en mandarin, en arabe et en italien, et tous les fonds prévus au budget du programme ont été investis. Le programme a soutenu 10 projets chaque année depuis les quatre dernières années. L’activité de production déclenchée par le programme a diminué, passant à 4,7 millions, en raison du financement accru octroyé à des documentaires à faible budget. La part du financement du FMC a bondi, pour atteindre 52,2 % des devis en moyenne, contre quelque 34 % au cours des dernières années. Au total, 51,7 % du financement ont été affectés à cinq productions en langue espagnole. Trois projets de langue italienne ont reçu 28,1 % du financement. Tous les projets soutenus étaient des documentaires, tous assortis d’une composante médias numériques, pour un total de 911 000 $, soit 36,9 % du financement total affecté au Programme de diversité linguistique, le plus haut niveau de tous les programmes du Volet convergent du FMC.

 

Financing Sources

Les télédiffuseurs et le FMC ont fourni presque la même part du financement des projets télévisuels de diversité linguistique (44,7 % et 44,6 %, respectivement). Le FMC a versé 73,6 % du financement des projets de médias numériques, et les télédiffuseurs, 23,5 %.

Retour Haut de la page